Nathalie CARON

Le fait religieux : méthodes, pratiques, enjeux. L’exemple des Etats-Unis

Dates du séminaire : à préciser, voir le site de MAPS et l’affichage

Durée : 2h, trois fois chaque semestre (voir affichage et site MAPS)

Salle : à préciser

E-mail de l’organisateur : nathalie.caron@paris-sorbonne.fr

Le séminaire est conçu de façon à fournir à ses participants des outils et des méthodes de recherche. L’accent sera porté sur le champ de l’étude du fait religieux aux Etats-Unis. Des textes fondateurs de la sociologie des religions seront lus et pourront faire l’objet de discussions. Seront par ailleurs abordées, en rapport avec le contexte états-unien, les nouvelles perspectives sociologiques concernant la thèse de la sécularisation, l’individualisation du croire, la religion civile, la spiritualité, la religion online. On s’intéressera également aux récentes approches historiographiques qui s’éloignent du récit national consensuel centré sur le protestantisme évangélique pour mettre en évidence une multiplicité d’influences, et qui tendent à valoriser l’histoire comparée des religions.

Les doctorants y présenteront leurs recherches en cours et leurs lectures.

Les doctorants sont en outre invités à participer au séminaire de recherche MAPS « Workshop in American History, Culture and Society » dont le programme sera mis en ligne sur le site MAPS (accessible à partir du site d’HDEA), ainsi qu’au séminaire de Master, « Religious Pluralism and Secularism in American History and Culture », dans lequel il leur sera donnée l’occasion d’intervenir.

Bibliographie :
Régine Azria et Danièle Hervieu-Léger, dir. Dictionnaire du fait religieux. PUF, 2010.
Erwan Dianteill, Michael Löwy, Sociologies et religion. Approches dissidentes. PUF, Coll. Sociologie d’aujourd’hui, 2005.
Michele Dillon, ed. Handbook of the Sociology of Religion, Cambridge University Press, 2003.
Danièle Hervieu-Léger et Jean-Paul Willaime, dir. Sociologie et religions. Approches classiques. PUF, Coll. Sociologie d’aujourd’hui, 2001.
Harry S. Stout and D. G. Hart, eds. New Directions in American Religious History. Oxford University Press, 1997
Thomas A. Tweed, ed. Retelling U.S. Religious History. University of California Press, 2007.

 

Claire CHARLOT

La persuasion politique depuis 1945 au Royaume-Uni

Dates du séminaire : un samedi par mois, de 10h00 à 12h00 (12 octobre, 16 novembre, 14 décembre, 8 février, 8 mars, 5 avril, 3 mai)

Durée : 2h

Salle : D413 (Maison de la Recherche, Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente, Paris 6e – métro Odéon).

E-mail de l’organisateur : clairecharlot@wanadoo.fr

La communication politique s’est développée dans les démocraties occidentales pour devenir, selon Dominique Wolton, « l’espace où s’échangent les discours contradictoires des trois acteurs qui ont la légitimité à s’exprimer publiquement sur la politique et qui sont les hommes politiques, les journalistes et l’opinion publique à travers des sondages ». Partant de ce constat, c’est plus particulièrement le discours politique qui constituera la matière première de ce séminaire : la production écrite ou orale de discours d’hommes et de femmes politiques ou de représentants des groupes organisés au sein d’institutions politiques reconnues : groupes parlementaires, syndicats, militants ou factions partisanes.

Le discours politique dans tous ses états sera appréhendé au Royaume-Uni à travers des supports aussi variés que 1) des discours prononcés lors d’événements réguliers (débat suivant l’ouverture annuelle de la session parlementaire ; congrès de partis…), mais aussi lors d’occasions extra-ordinaires (début/fin d’une intervention militaire par exemple, ou déclarations de personnalités politiques…) ; 2) des tribunes ou des articles de presse ; des manifestes électoraux, des affiches politiques ou des spots électoraux (lors de campagnes électorales ciblées ou pour entretenir la ferveur partisane) ; 3) des nouvelles technologies.

La nature et le contenu (explicite et implicite) des discours seront analysés ainsi que la façon dont ces derniers sont produits et transmis dans un contexte donné par les médias ou d’autres acteurs politiques, la question ultime restant celle de la force de la persuasion politique à travers la force du discours et sa réception.

 

Andrew DIAMOND

Historiciser les Etats-Unis contemporains : théories, méthodes, historiographie

Dates du séminaire : le vendredi matin au second semestre (dates à préciser)

Durée : 10h-12h

Salle : Maison de la Recherche Serpente (salle à préciser)

E-mail de l’organisateur : andrew.diamond@paris-sorbonne.fr

Ouvert aux doctorants et aux étudiants de M2, ce séminaire présentera les différents outils théoriques et les méthodologies que les historiens des Etats-Unis ont utilisés. Plus particulièrement, nous nous pencherons sur l’historiographie de la période post-Deuxième Guerre mondiale dont nous étudierons plusieurs interprétations dominantes et des récits alternatifs de la période.

 

AREA

Atelier de recherche sur l’espace anglophone.
Séminaire de doctorant mis en place par Elisabeth Koechlin-Bertrand (TCS), Sarah Leboime (MAPS), Isabelle Montin (TCS), Auréliane Narvaez (MAPS) et Duncan Thom (MAPS).
En savoir plus.