Arnaud Page

Arnaud Page

Maître de conférences en civilisation britannique
Paris Sorbonne, UFR d’anglais
page.arnaud@gmail.com

Thèmes de recherche
Histoire des savoirs et techniques de gouvernement dans le monde britannique. Histoire environnementale.

Présentation synthétique des recherches
Après un premier travail sur l’histoire et l’institutionnalisation des sciences sociales en Grande-Bretagne, en particulier dans le cadre de la création de la London School of Economics (1895-1914), le projet actuel de recherche d’Arnaud Page porte sur l’évolution des savoirs et des techniques dans le domaine de la gestion des sols. Cette question est étudiée principalement par le biais de la mondialisation du cycle de l’azote (engrais chimiques) dans le monde britannique entre 1840 et la fin de la Seconde guerre mondiale.

 

Sélection de publications

“Fertility from Urban Wastes? The case for composting in Great Britain, 1920s-1960s”, Environment and History, 2017 (à paraître).

“Meaningful plots : Leisure, ‘rational recreation’ and the politics of gardening in British allotments (mid 19th-mid 20th centuries)”’, Angles: French Perspectives on the Anglophone World, 2017 (à paraître).

« Un ‘pivot’ inamovible ? Genèse(s) et usages du Heartland de Halford J. Mackinder », Outre-Terre: Revue européenne de géopolitique, 2016/3 (N° 48), pp. 357 – 369.

“’The greatest victory which the chemist has won in the fight against Nature’? Nitrogenous fertilisers in Great Britain and the British Empire, 1910s-1950s”, History of Science, Vol. 54, n°4, 2016, pp. 383-398.

« Socialisme et sciences sociales : Sidney Webb et la création de la London School of Economics », Revue française de civilisation britannique, Vol. 15, n° 4, 2010.

“The ‘crisis of modernity’ and Graham Wallas: a modernist turn in the British study of politics?”, in Trevor Harris (ed.), Art, Politics and Society in Britain (1880-1914): Aspects of Modernity and Modernism, Cambridge: Cambridge Scholars Publishing, 2009.

 

Interventions récentes et à venir

- “Situating the rise of the ‘world’s greatest fix’. Nitrogenous fertilizers  in Great Britain and France, 1910-1960.” Colloque “Une autre histoire des modernisations agricoles au XXème siècle” (EHESS), Paris, 15-16 septembre 2017.

- « The price of nitrogen », Rural History Conference, Université de Louvain, 11-14 septembre 2017 en collaboration avec Laurent Herment (CNRS / EHESS).

- « Fertiliser les sols grâce aux déchets urbains ? Le cas du compost en Grande-Bretagne, 1920-1970 », Séminaire Crises et changements  dans les campagnes européennes, CNRS & EHESS, Paris, 4 janvier 2017.

- “Nitrogenous fertilisers in Great Britain during the two World Wars”, Journée d’étude : “State and Food Supply during the wars (20th century)”, Centre d’Histoire de SciencesPo, Paris,  25 novembre 2016.

- «  Compost & NPK : Fabrique et contestation de la « société jetable » en Grande-Bretagne (1930-1970) » , séminaire « Logique du progrès et gestion de ses dégâts depuis 1800 », Centre Alexandre Koyré, EHESS, Paris, janvier 2016.

“’Rational recreation and politics in British allotments”, Colloque Cultures and Politics of Leisure, Université Paris-Sorbonne, 6-7 novembre 2015.

“Nitrogenous fertilisers in Great-Britain and the British Empire, 1910s-1950s”, Chemistry and Global History Cain Conference, Philadelphie, 10-12 avril 2014.

 

Responsabilités collectives

Responsable première année LLCE anglais.

Co-organisation du Séminaire franco-britannique d’histoire (Université Paris IV-Sorbonne. En partenariat avec l’Institute of Historical Research (Londres), AGORA (Cergy Pontoise), le CREA (Paris Ouest-Nanterre-La Défense), CREW (Paris 3-Sorbonne Nouvelle), le LARCA (Paris-Diderot).

Organisation de la journée d’études : “Environmental questions in Great Britain : Between visibility and marginalisation”, Université Paris IV-Sorbonne, 16 Juin 2017.

Co-organisation de 3 panels consacrés au commerce des engrais (XIXème-XXème siècles), Rural History Conference, 11-14 septembre 2017, Université de Louvain, en collaboration avec Laurent Herment (CNRS / EHESS) & Christine Strotmann (Humboldt Universität zu Berlin).